4ème baromètre européen de la conduite responsable

La Fondation VINCI Autoroutes livre les résultats de l’édition 2017 du Baromètre européen de la conduite responsable. Réalisée par Ipsos auprès de 12 429 Européens dans 11 pays de l’Union européenne, cette vaste enquête dresse un état des lieux des comportements des Européens au volant. Elle permet d’identifier les conduites à risque et les bonnes pratiques pour contribuer à mieux orienter les messages de prévention dans chaque pays.

4ème baromètre européen de la conduite responsable

Face à la mortalité routière, le fatalisme des Européens persiste

Alors que l’objectif de la Commission européenne est de diviser par 2 le nombre de personnes tuées entre 2010 et 2020, la mortalité routière en Europe n’a diminué que de 19 % ces 6 dernières années(1). En 2017, plus d’1 Européen sur 2 (51 %) considère qu’il sera difficile de faire baisser significativement le nombre de personnes tuées sur la route. L’espoir de voir le nombre de morts diminuer dans les prochaines années a nettement reculé en Espagne (-9 points par rapport à 2016) et en Pologne (-8 pts). À l’inverse, la confiance des Grecs (+8 pts), des Italiens (+5 pts) et des Belges (+6 pts) a augmenté en 2017 ; ces derniers sont d’ailleurs les plus optimistes d’Europe (62 %).

L’usage très répandu des outils connectés au volant apparaît en contradiction avec la prise de conscience du risque d’inattention

► L’inattention est désormais considérée par les Européens comme la principale cause d’accidents mortels sur les routes, devant la conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants : ils sont 57 % (+5 pts), et jusqu’à 75 % aux Pays-Bas, à l’identifier comme telle.

► Pourtant, les Européens sont nombreux à continuer de conduire en utilisant leur téléphone, leur smartphone ou en réglant leur GPS. Ces objets du quotidien, dont il semble qu’on ne puisse se séparer même au volant, multiplient les comportements à risque du fait de la distraction qu’ils entraînent(2). Les pratiques peuvent cependant varier significativement selon les pays.

Ainsi, en conduisant, les Européens sont :

  1. 43 % à téléphoner en utilisant le Bluetooth (jusqu’à 52 % en Italie mais 31 % au Royaume-Uni) ;
  2. 39 % à paramétrer leur GPS (jusqu’à 50 % en Allemagne mais 29 % en Espagne) ;
  3. 32 % à téléphoner sans kit mains libres (jusqu’à 54 % en Grèce mais 14 % au Royaume-Uni) ;
  4. 31 % à téléphoner avec une oreillette, un casque ou des écouteurs (jusqu’à 49 % en Grèce mais 16 % en France) ;
  5. 24 % à écrire et/ou lire des SMS ou des mails (jusqu’à 32 % en Italie mais 16 % aux Pays-Bas).

►TELECHARGER LES RESULTATS COMPLETS

INFOGRAPHIE