L'alcool chez les jeunes conducteurs

Le taux d'alcoolémie autorisé pour les jeunes conducteurs va-t-il être abaissé à 0,2 grammes ? C'est une des mesures annoncées pour lutter contre l'insécurité routière. On fait le point avec notre consultant juridique, Maître Eric de Caumont.

L'auto et la loi : l'alcool chez les jeunes conducteurs
Flash player is not available, you can download it here

26 mesures pour lutter contre l'insécurité routière ont été annoncées en début d'année et notamment la baisse du taux d'alcoolémie autorisé pour les jeunes conducteurs. Mais la mesure relève du pouvoir législatif. Les députés et sénateurs doivent donc voter une loi pour qu'elle soit appliquée.On annonce un seuil de 0,2 grammes par litre de sang : ça représente quasiment un taux de tolérance zéro. Les explications de Maître Eric de Caumont avocat au barreau de Paris au micro de Francine Thomas.

aller plus loin (Source : sécurité routière) 

Abaissement du taux légal d'alcoolémie de 0,5 g/l à 0,2 g/l pour les jeunes conducteurs : des résultats probants en Allemagne

18/03/2015 | Selon l'institut de recherche allemand pour la sécurité routière (BAST), dès la première année qui a suivi en Allemagne la mise en œuvre de cette mesure (en 2007), une baisse de 17% de l'accidentalité des jeunes de moins de 21 ans a été enregistrée, de manière égale entre jeunes gens et jeunes filles. Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a annoncé en janvier dernier une mesure similaire qui entend abaisser le taux légal d’alcoolémie de 0,5 g/l à 0,2 g/l pour les conducteurs novices (3 ans après le permis, ramenés à 2 ans après le permis s’il a été précédé d’un apprentissage par conduite accompagnée) afin de lutter contre les accidents de la route qui représentent la première cause de mortalité des 18-25 ans.

Abaissement du taux légal d'alcoolémie de 0,5 g/l à 0,2 g/l pour les jeunes conducteurs : des résultats probants en Allemagne