Le diesel est en perte de vitesse

Les chiffres de vente de voitures neuves en 2016 sont tombés et si la majorité était des modèles diesel plutôt qu’essence, cette majorité est très courte. En quatre ans, la part de vente des véhicules diesel a tout de même chuté de 73 à 52% !

Le Mobili' Mag
Flash player is not available, you can download it here

Les pics de pollution à répétition et la modification de la fiscalité sur les carburants sont des indicateurs provoquant, à terme, une baisse des ventes de véhicules diesel. Encore principalement achetés par des entreprises, la part de ceux acquis par les ménages est en train de s’inverser sensiblement et les chiffres de vente de voitures neuves en 2016 publiés la semaine dernière, viennent le confirmer. S'il s’est vendu davantage de modèles diesel que de modèles essence, la fin de l’âge d’or du gazole se profile… C’est ce que nous explique Flavien Neuvy, Directeur de l’Observatoire Cetelem de l’Automobile. Il s’entretient avec Perrine Martin, écoutez.