Les séniors et l'autoroute

Après soixante ans, il faut garder bon pied bon œil sur la route et c’est encore plus vrai sur l’autoroute… Alors comment les séniors appréhendent-ils cette situation ?

Flash player is not available, you can download it here

A l’âge de la retraite la conduite est plus prudente et prendre l’autoroute n’est pas forcement aisé. Il faut profiter de la voie d’accès pour prendre de la vitesse afin de s’insérer au mieux dans le trafic. C’est là la première difficulté, rouler au-delà de 90 km/h est mal accepté pour cette catégorie d’usager qui conduit avec sagesse. Autre facteur, avec la baisse de rapidité du regard et de l’esprit, les panneaux défilent trop vite. Au fond ce n’est pas tant l’âge qui est en cause, mais la prise de conscience de ses limites. Denis Costat a recueilli les témoignages de séniors de l’autoroute, écoutez.