Nouvelle A9 : préparez-vous au changement !

Après 5 ans de travaux, la nouvelle section de l’autoroute A9 à Montpellier a été mise en service mardi 30 et mercredi 31, avec plus de six mois d’avance sur le planning prévu initialement. Cette ultime phase marque l’achèvement du plus important chantier autoroutier de ces dernières années en France. Préparez-vous à la nouvelle configuration dans la traversée de l'agglomération Montpelliéraine.


  • ►La différence entre l'A9 et l'A709
  • ►2 autoroutes : 12 voies
  • ►Bien choisir l'A9 ou l'A709
  • ►Les nouvelles barrières
  • ►Des bornes SOS sur chaque autoroute
  • ►Un système d'affection des voies
Flash player is not available, you can download it here

Séparer les flux de transit du trafic local

Avec plus de 100 000 véhicules par jour en moyenne - et jusqu’à 170 000 pendant les migrations estivales - l’autoroute A9 dans la région montpelliéraine connaît l’un des trafics les plus denses du réseau autoroutier français, cumulant flux de transit et déplacements de proximité.

La mise en service de la nouvelle autoroute A9 permettra d’améliorer les conditions de circulation sur cet axe très fréquenté reliant l’Espagne au reste de l’Europe, en séparant le trafic de transit des flux locaux au niveau de Montpellier et sa région :

◆ une nouvelle infrastructure autoroutière qui gardera le nom d’A9, à 2x3 voies, a été créée au sud de Montpellier et sera dédiée au trafic de transit ;

◆ l’autoroute existante, dénommée A709, vouée à être requalifiée en boulevard urbain au niveau de la Métropole, accueillera désormais les flux locaux.

 

Voir le trajet de votre choix

 

La nouvelle A9, une solution innovante pour améliorer la sécurité

La configuration de la nouvelle autoroute A9 permettra d'éviter la cohabitation accidentogène avec les très nombreux poids lourds qui transitent par l'A9. D’importants aménagements ont également été réalisés afin de garantir des conditions de sécurité optimales. Ainsi la nouvelle infrastructure est équipée de nombreux équipements de sécurité de dernière génération :

◆ un dispositif de feux d’affectation de voies permettant une gestion dynamique du trafic a été mis en place sur l’ensemble de la nouvelle section qui sera également intégralement vidéosurveillée ;

◆ une trémie d’accès de service, un dispositif unique en France, permettra aux véhicules de secours, d’exploitation ou de dépannage d’atteindre les voies de circulation destinées au trafic de transit, qui ne sont pas accessibles par des échangeurs ou par des accès de service classiques. Le district VINCI Autoroutes de Sète assurera l’exploitation de la nouvelle section, sous la coordination du PC de Narbonne. 5 postes d’hommes en jaune par période de 24h, renforcés en fonction des besoins par du personnel d’astreinte, seront spécifiquement dédiés à la surveillance de la nouvelle infrastructure.

 

Des barrières de péage reconfigurées pour plus de fluidité

Les anciennes barrières de péage de Montpellier I et Montpellier II ont été supprimées et remplacées respectivement par les nouvelles barrières de péage de Baillargues et de Montpellier Saint-Jean-de-Védas. Cette nouvelle configuration s’accompagne de la suppression du péage dans l’échangeur de Saint-Jean-de-Védas.

Ces deux nouvelles infrastructures contribueront à la fluidité globale de la circulation sur l’ensemble de la section, grâce à des voies automatisées à 100% et la mise en place des premières voies de télépéage sans arrêt ouvertes à Montpellier (24 voies, dont 7 réservées au télépéage sans arrêt à Baillargues ; 16 voies, dont 4 réservées au télépéage sans arrêt à Montpellier Saint-Jean).