Quelle législation s'applique aux gyropodes ?

Il y a presque deux décennies, le transporteur personnel Segway PT ouvrait la voie à une nouvelle façon de se mouvoir en toute autonomie. Aujourd’hui sa lignée est devenue florissante dans nos villes, mais quelle réglementation le régit ?

L'auto et la loi
Flash player is not available, you can download it here

Avec le nouveau millénaire, en 2001, est apparu un prototype avant-gardiste dans les déplacements personnels. Ce précurseur fut le Segway, un véhicule électrique monoplace, pourvu d’un système de stabilisation gyroscopique et muni d’un manche qui sert au maintien et à sa conduite. Il fonctionne comme une extension du corps, puisque son propriétaire le pilote en jouant sur l’inclinaison ou l’orientation de son corps. Aujourd’hui les gyropodes se sont miniaturisés (il n’y a plus de manche), diversifiés (One Wheel, AirBoard ou Smart Wheel et E-Wheel) et surtout… multipliés, car nous en croisons partout en milieu urbain. Et en cas d’accident alors ? C’est la question que Francine Thomas a posé à notre consultant juridique, Maitre Eric de Caumont, avocat au barreau de Paris, écoutez.