Faut-il sanctionner les conducteurs de véhicule d'entreprise ?

Aujourd'hui, les salariés d'entreprises qui sont flashés par un radar échappent en général au retrait de point. Le Conseil national de la sécurité routière veut en finir avec cette pratique pour que ce "privilège" soit aboli. Ecoutez ce qu'en pense notre consultant juridique.

Flash player is not available, you can download it here

Parmi les propositions du Conseil National de la Sécurité Routière, qui vise à faire baisser la mortalité routière, il y a celle qui consiste à faire tomber l’anonymat des conducteurs de véhicule d’entreprise. En effet, après infraction avec ce type de véhicule, il est impossible de connaître le conducteur puisque la carte grise est établie au nom d’une société. Certes l’amande est réglée, mais pédagogiquement, il n’y a pas de retrait de points et c’est là que veut agir le Conseil National de la Sécurité Routière.

Alors le plus simple serait d’arrêter le contrevenant au moment même où l’infraction est constatée, mais il est vrai qu’à l’air du tout numérique, il est plus intéressant de flasher ou de filmer…

Qu’en pense notre consultant juridique, Maitre Eric de Caumont, avocat au barreau de Paris ? Francine Thomas l’a interrogé, écoutez.